Un Programme global pour l’Evidence Based Practice en Belgique

Image newsletterLa ministre de la Santé publique Maggie De Block souhaite lancer un « Programme fédéral EBP » réunissant en une seule approche cohérente tous les acteurs créant des outils pour les pratiques Evidence-Based dans notre pays. Dans un premier temps, ce programme sera limité aux soins de 1re ligne (MG, infirmiers, kinés, etc.). La ministre a chargé le KCE d’en esquisser la structure et d’assurer la coordination de son lancement.

Pour le KCE, la première partie du travail a consisté à identifier les différents acteurs présents sur le terrain, leurs rôles respectifs et leurs complémentarités. Actuellement, la plupart de ces acteurs sont des « développeurs », c’est-à-dire des organisations qui élaborent des guidelines. Il s’agit le plus souvent d’organisations professionnelles comme la Société Scientifique de Médecine générale, ou le WVVK pour les kinés. D’autres se sont spécialisés dans des rôles plus pointus, comme le CEBAM (Centre belge d’Evidence-Based Medicine) qui valide notamment les recommandations financées par des moyens publics, ou la plate-forme EBMPracticeNet qui centralise la diffusion de ces recommandations. Le KCE a proposé une forme d'organisation permettant à tous ces acteurs de travailler de manière plus intégrée.   

Dans une seconde partie – à venir – la ministre souhaite que l’accent soit mis sur la mise en œuvre des guidelines et autres « produits EBP ». En effet, jusqu’à présent, en Belgique comme partout dans le monde, on s’est essentiellement préoccupé de développer des guidelines mais on n’a guère accordé d’attention à la manière dont ils étaient adoptés et implémentés sur le terrain, ni à l’évaluation de leur impact, à savoir les bénéfices en termes de santé pour le patient. Les chiffres sont éloquents : on estime que 99% des budgets de la recherche médicale sont dévolus à la compréhension de la base biologique des maladies et au développement de traitements efficaces, contre 1% consacrés à déterminer la meilleure façon de mettre ces traitements en pratique. Et il est notoire que, dans notre pays, il reste encore un long chemin à parcourir avant que chaque praticien ne les adopte au quotidien…

Lire le rapport (1e partie) sur le rapport du KCE sur le Plan EBP.

Personne de contact
Karin Rondia (FR)
+32 (0)2 287 33 48
+32 (0)475 769 766
RAPPORT ANNUEL
Published on: 
2017/12/14