Recommandations nationales de bonne pratique pour la prise en charge du cancer localisé de la prostate : première partie

Nationale Praktijkrichtlijn voor de aanpak van gelokaliseerde prostaatkanker: deel 1

Nous attirons votre attention sur la date de publication de ce guide de pratique clinique. D’un point de vue méthodologique, un guideline est généralement considéré comme obsolète après 5 ans. Il est donc possible que certaines parties de ce document ne soient plus d’actualité. 

KCE Reports 194B (2013)

Découvrir un cancer et ne pas le traiter immédiatement peut sembler irresponsable. Il est toutefois envisageable de placer dans un premier temps ce petit cancer bien localisé sous haute surveillance (en anglais : Active Surveillance). En effet, ce type de cancers évolue la plupart du temps lentement et les traitements classiques peuvent régulièrement s’accompagner d’effets secondaires sérieux, tels l’incontinence et les troubles sexuels. Le Centre Fédéral d’Expertise des Soins de Santé (KCE) et le Collège d’Oncologie mettent aujourd’hui des recommandations de bonne pratique à la disposition des cliniciens. Il est préférable que les patients ayant un petit cancer bien localisé soient traités au moment où le cancer commence à évoluer. Un traitement immédiat n’est nécessaire que pour les formes graves (à haut risque) de ces cancers. Lire plus...

Publié le: 
2013/01/14