Rechercher des résultats

Rechercher

Pages

  1. L'antigène prostatique spécifique (PSA) dans le dépistage du cancer de la prostate

    KCE Reports 31B (2006) L’utilisation du test PSA dans le dépistage est depuis longtemps sujette à controverses. La conclusion de l’évaluation de cette technologie de santé par le Centre Fédéral d’Expertise est sans équivoque : aussi longtemps qu’il n’existe pas de preuves permettant d’établir que le test fait plus de bien (moins de décès) qu’il ne fait de tort (effets secondaires de traitements inutiles comme l’impuissance et l’incontinence), le dépistage au moyen de ce test n’est pas défendable.

  2. Comparaison du coût et de la qualité de deux systèmes de financement des soins de première ligne en Belgique

    KCE Reports 85B (2008) Le Centre fédéral d’expertise des soins de santé (KCE) a comparé le coût et la qualité des soins de première ligne prodigués d’un côté par des prestataires rémunérés à l’acte et de l’autre par ceux rémunérés forfaitairement. Cette étude a été menée en collaboration avec l’UGent, l’ULB et l’UCL. Non pas dans le but de promouvoir un des deux systèmes par rapport à l’autre mais plutôt pour garantir leur co existence dans des conditions équitables pour tous. Le coût pour la collectivité et la qualité des soins sont semblables dans les deux systèmes.

  3. Étapes exploratoires vers la formulation d’objectifs pour le système de santé belge

    KCE Reports 292B (2017) L’Organisation mondiale de la Santé (OMS) recommande à tous les pays de se doter d’objectifs concrets pour orienter leurs politiques en matière de santé. La Belgique en utilise déjà un certain nombre, mais ils sont assez disparates. En vue de mettre sur pied une approche plus cohérente, il a été demandé au Centre fédéral d’Expertise des Soins de Santé (KCE) de dresser l’inventaire de tout ce qui existe au niveau fédéral. Lire plus...

  4. L’utilisation des résultats et expériences rapportés par les patients (PROM/PREM) à des fins cliniques et de gestion

    KCE Reports 303B (2018) Si vous ou l’un de vos proches avez été hospitalisé récemment, il vous a peut-être été demandé de remplir un questionnaire de satisfaction. Il s’agit de mesures appelées PROM (pour la manière dont vous évaluez votre état de santé) et PREM (pour la manière dont vous avez vécu vos soins). Ces mesures sont de plus en plus utilisées à l'échelle internationale et le Centre fédéral d’Expertise des Soins de Santé (KCE) a étudié leur utilité.

  5. Hépatite C: Dépistage et Prévention

    KCE Reports 173B (2012) La transmission de l'hépatite C se fait par le sang. Aujourd'hui, ce sont les usagers de drogues injectables partageant leur équipement qui courent les plus grands risques d'infection. On dénombre environ 2000 nouveaux cas d'hépatite C chronique chaque année. Cette maladie est généralement sans symptôme mais à long terme, une maladie du foie peut se développer. Il est possible d’en guérir mais la durée du traitement et ses effets secondaires font que moins de la moitié des patients se soignent.

  6. La performance du système de santé Belge. Rapport 2012

    KCE Reports 196B (2013) Le Centre Fédéral d’Expertise des Soins de Santé (KCE), en collaboration avec l’INAMI et l’ISP (Institut Scientifique de Santé Publique) a étudié la performance du système de santé belge. Les résultats ont été comparés avec ceux de 14 autres pays européens. De nombreux points positifs sont à relever, tels que le taux de vaccination chez les enfants, la survie à 5 ans après un cancer du sein ou du côlon, la relation avec le médecin généraliste, l’utilisation croissante des médicaments bon marché, etc.

  7. Evaluation économique du traitement antiviral de l’hépatite B chronique en Belgique - Tome 2

    KCE Reports 157B (2011) Depuis plusieurs années, de nouveaux médicaments sont disponibles pour traiter l'hépatite B chronique. Le coût de ce traitement s’élève à environ 5 000 euros par patient et par an. Les décideurs ont demandé au Centre fédéral d’expertise des soins de santé (KCE) d’identifier quels groupes de patients sont susceptibles de bénéficier le plus de ce traitement, et à quel prix. Le KCE conclut que le bénéfice par euro dépensé est maximal lorsque le traitement est appliqué à un stade avancé de la maladie, à savoir le stade de la cirrhose du foie.

  8. Les infections nosocomiales en Belgique, volet 2: impact sur la mortalité et sur les coûts

    KCE Reports 102B (2009) Le Centre fédéral d’expertise des soins de santé (KCE) estime qu’environ 2600 patients par an décèdent prématurément durant leur séjour hospitalier des suites d’une infection nosocomiale. En outre, une infection nosocomiale prolonge la durée d’hospitalisation d’une semaine en moyenne. Cette prolongation de séjour hospitalier coûte presque 400 millions d’euros par an à la collectivité.

  9. Financement du programme de soins pour le patient gériatrique dans l’hôpital classique

    KCE Reports 73B (2007) En 2007, une nouvelle règlementation a fixé le cadre du programme de soins pour le patient gériatrique. A la demande du SPF Santé publique, le Centre fédéral d’expertise des soins de santé (KCE) a aidé à concrétiser certains points de ce programme en collaboration avec une équipe inter universitaire (UCL-ULB). Le rapport donne des recettes concrètes pour identifier un patient gériatrique dès son admission à l’hôpital, pour évaluer son état de santé et pour l’orienter vers l’unité de soins qui lui conviendra le mieux.

  10. Recommandations provisoires pour les évaluations pharmaco-économiques en Belgique

    KCE Reports 28B (2006) Les producteurs de médicaments qui souhaitent un remboursement par l’INAMI sont priés de suivre une stricte procédure légale. Cependant, il existe encore une grande disparité dans la composition des dossiers pharmaco-économiques. Un nouveau rapport du KCE, réalisé en collaboration avec l’INAMI, donne une première impulsion vers plus de transparence et de cohérence afin d’accélérer l’évaluation des dossiers introduits. Juillet 2006 (2nd edition; 1st edition : mai 2006)

  11. L'emploi des peptides natriurétiques dans l'approche diagnostique des patients présentant une suspicion de décompensation cardiaque

    KCE Reports 24B (2005) Une analyse de sang est trop souvent considérée comme un moyen infaillible par lequel un médecin peut détecter un problème de santé chez un patient. Le Centre Fédéral d’Expertise des Soins de Santé (KCE) publie une évaluation d’un nouveau test sanguin : le peptide natriurétique (PN). Ce dernier permet chez les patients courts d’haleine d’exclure une origine cardiaque. Le test ne convient pas pour un usage élargi chez des sujets sans plaintes (dépistage).

  12. Traitement endovasculaire de la sténose carotidienne.

    KCE Reports 13B (2005) Un des causes de l'escalade des coûts de la santé est l'apparition de technologies chères, dont il est donc important d'évaluer la valeur objective. Dans cette perspective, un rapport récent du Centre Fédéral d'Expertise des Soins de Santé (KCE) évalue la technique du "stent carotidien protégé".

  13. Systèmes de financement des médicaments hospitaliers: étude descriptive de certains pays européens et du Canada.

    KCE Reports 8B (2005) Une nouvelle étude du Centre Fédéral d'Expertise des Soins de Santé (KCE) décrit le système de financement des hôpitaux à l'étranger, et plus particulièrement le financement des médicaments. Les pays étrangers évoluent vers un financement global par pathologie : l'hôpital reçoit un montant forfaitaire par patient, montant qui doit couvrir tous les coûts, y compris ceux des médicaments. La Belgique est le seul pays, parmi les pays étudiés, qui finance l'essentiel de ses médicaments prescription par prescription.

  14. Inventaire des bases de données de soins de santé

    KCE Reports 30B (2006) Le Centre fédéral d’expertise des soins de santé (KCE) a dressé un inventaire des données et des banques de données de soins de santé disponibles en Belgique. Ce genre d’exercice est important pour que les décideurs et les chercheurs, chacun dans son domaine, soient en mesure d’utiliser les données disponibles.

  15. Impact des rapports publiés par le KCE sur la période 2009-2011

    KCE Reports 214B (2013) Le Centre Fédéral d'Expertise des Soins de Santé (KCE) a examiné la mesure dans laquelle ses recommandations sont suivies par le politique, un exercice unique pour ce type d'institution scientifique. Environ la moitié des avis KCE de la période 2009-2011 a eu un impact direct sur ​​la législation. Un tiers est actuellement l'objet de discussions parmi les décideurs politiques. L'accord gouvernemental prévoit que le Ministre des Affaires sociales et de la santé publique  remette chaque année un rapport au Parlement sur les suites données aux rapports KCE.

  16. L’implantation percutanée de valves aortiques (TAVI): évaluation actualisée de la technologie

    KCE Reports 163B (2011) Les valves aortiques percutanées sont des valves artificielles qui sont introduites via une artère située dans l’aine. Elles sont destinées aux patients chez qui une opération classique est trop risquée ou impossible. En 2008, le Centre fédéral d’expertise des soins de santé (KCE) avait déconseillé le remboursement de cette technique. Il y avait un doute quant à sa sécurité puisque les données disponibles à ce moment suggéraient un taux de mortalité plus élevé après cette technique qu’après une opération à cœur ouvert.

  17. Étude comparative du financement des soins hospitaliers dans cinq pays

    KCE Reports 207B (2013) La ministre Onkelinx présentera d’ici peu sa « feuille de route » sur le futur financement des hôpitaux au conseil des ministres. En préparation de cette feuille de route, la ministre a demandé au Centre Fédéral d’Expertise des Soins de Santé (KCE) d’examiner le comment et le pourquoi de l’introduction d’un financement prospectif et forfaitaire dans 5 autres pays, et quelles leçons pouvaient en être tirées.

  18. Protocole d’évaluation pour les conventions avec l’INAMI

    KCE Reports 299 (2018) Les conventions avec l’INAMI sont une modalité de financement des soins qui s’appliquent essentiellement aux soins multidisciplinaires, notamment dans le secteur de la réadaptation. À la demande de l’INAMI, le Centre fédéral d’Expertise des Soins de Santé (KCE) a élaboré une méthode permettant d’évaluer (et éventuellement d’améliorer) leur qualité et leur efficience. Plutôt qu’un protocole top-down, cette évaluation prend la forme d’un processus participatif incluant tous les acteurs, afin de stimuler les échanges d’informations et de construire un climat constructif.

  19. La performance du système de santé Belge - Rapport 2015

    KCE Reports 259B (2016) Le Centre Fédéral d’Expertise des Soins de santé (KCE) publie, comme tous les 3 ans, un « check-up » de notre système de santé, élaboré en collaboration avec l’INAMI et avec l’Institut Scientifique de Santé Publique (ISP). À travers 106 indicateurs, portant sur la période 2008–2013, ce rapport dresse la liste des points forts et des points faibles du système, et indique aux décideurs politiques et aux responsables de notre système de santé où il serait judicieux de placer les priorités pour garder le système performant, voire l’améliorer.

  20. Indicateurs de qualité en oncologie: Pré-requis pour l’élaboration d’un système de qualité

    KCE Reports 152B (2011) Le Centre Fédéral d’Expertise des soins de santé (KCE) a défini les pré-requis nécessaires à la mise sur pied d’un système de qualité pour l’oncologie en Belgique. Le but poursuivi est d’améliorer la mesurabilité de la qualité des soins aux patients cancéreux. Les éléments principaux d’un tel système existent déjà en Belgique, mais il manque encore de cohérence et de leadership. Sur base de ce rapport, un scénario concret peut être développé, au sein duquel le rôle joué par toutes les parties prenantes doit être défini.