Rapport sur le syndrome post-soins intensifs (PICS) à destination des médecins généralistes

intensive care illustration

L’épidémie de COVID braque actuellement tous les projecteurs sur les soins intensifs et les chiffres de mortalité. Mais une fois revenus chez eux, les patients qui auront traversé cette épreuve ne seront pas toujours au bout de leurs peines. Et leurs médecins généralistes non plus. En effet, on doit aussi envisager la possibilité d’une vague de « syndromes post-soins intensifs ». Assez mal connu du grand public, mais aussi du monde de la santé, ce syndrome comporte à la fois des manifestations physiques, psychologiques et cognitives. Il peut apparaître chez plus de la moitié des personnes hospitalisées en soins intensifs pour un problème grave (pas seulement en cas de COVID-19). Le Centre fédéral d’Expertise des Soins de santé (KCE) publie aujourd’hui un rapport destiné à attirer l’attention des médecins généralistes sur ce problème qui passe souvent au second plan une fois la vie sauvée. Et il leur propose quelques tests pratiques pour en détecter les premiers signes le plus tôt possible.  Lire plus...

Publié le: 
2020/10/29