Organisation des soins pour les adultes avec un cancer rare ou complexe

 

En Belgique, quelque 62.000 nouveaux diagnostics de cancer sont posés chaque année chez des patients adultes. Environ 4.000 (7%) concernent des formes rares et surviennent chez moins de 6 personnes pour 100.000 habitants. Leur diagnostic et leur traitement sont souvent très complexes. Pourtant, les 119 hôpitaux aigus de notre pays sont actuellement habilités à diagnostiquer et à traiter ces tumeurs rares ou complexes, alors qu’ils ne disposent pas nécessairement de l’expérience, des compétences ou même de l’infrastructure nécessaire. Le Centre Fédéral d’Expertise des Soins de Santé (KCE) plaide donc pour que la prise en charge de ce groupe de patients soit réservée à des centres de référence, qui répondent à des critères bien définis. De cette manière, une prise en charge optimale et de qualité comparable serait assurée aux patients atteints de ces cancers. L'année dernière, le KCE formulait cette même recommandation pour le cancer de l'œsophage et de l'estomac, qui requièrent un traitement très complexe. Cette recommandation est ici étendue aux autres cancers rares et/ou complexes.

Les propositions concrètes formulées par les 14 groupes multidisciplinaires de cliniciens et de pathologistes (disponibles en anglais uniquement) sont rassemblées dans le supplément au rapport:

 

Publié le: 
2014/02/10