Capacité hospitalière nécessaire en 2025 et critères de la maîtrise de l’offre pour la chirurgie oncologique complexe, la radiothérapie et la maternité

R289

Dans le cadre de ses plans de réforme du paysage hospitalier, la ministre De Block a demandé au Centre fédéral d’Expertise des Soins de Santé (KCE) de calculer le nombre de lits dont nous aurons besoin dans les hôpitaux généraux en 2025. Il semble que nous ayons déjà une capacité trop élevée à l’heure actuelle et que cette situation va encore se marquer davantage dans les années à venir. Quelques exceptions importantes à ce constat : il manque de lits pour les patients gériatriques et la revalidation, et ces déficits vont encore se creuser. Il faut également traiter beaucoup plus de patients en hôpital de jour.

Le KCE a également analysé les besoins actuels et à venir pour quelques types de soins spécifiques : les maternités, la chirurgie des cancers complexes et la radiothérapie. Conclusion : les interventions pour cancers complexes et la radiothérapie ne devraient être pratiquées que dans quelques hôpitaux détenant une expertise spécialisée,  qui développent et maintiennent une expérience suffisante, car cela augmente les chances de survie pour le patient. Il y a par ailleurs trop de petites maternités où l’on ne pratique que un ou deux accouchements par jour ; le KCE a calculé que l’on devra fermer un tiers des lits actuels de maternité d’ici 2025.  Lire plus...

Publié le: 
2017/06/30