Une meilleure coordination des données de soins de santé est nécessaire

  • mai 19, 2006

Le Centre fédéral d’expertise des soins de santé (KCE) a dressé un inventaire des données et des banques de données de soins de santé disponibles en Belgique. Ce genre d’exercice est important pour que les décideurs et les chercheurs, chacun dans son domaine, soient en mesure d’utiliser les données disponibles.

Cet inventaire nous apprend que la Belgique dispose d’un potentiel d’informations et de statistiques important. En particulier dans les hôpitaux, la masse d’informations recueillies est considérable. Par contre, il n’y a pas d’enregistrement systématique des données au niveau de la première ligne. Dans d’autres secteurs des soins de santé – maisons de repos, maisons de repos et de soins, maisons de soins psychiatriques – on trouve peu d’informations exploitables. Les banques de données existantes permettent difficilement d’étudier les trajets de soins des patients. Des analyses de données suivant les patients pendant plusieurs années sont souvent impossibles à réaliser avec les systèmes d’enregistrement existants.

De nombreux pays ont apporté récemment des réformes à leur système d’informations (ex : Danemark, Ecosse, Canada). Le KCE plaide pour un système d’informations belge des soins de santé dans lequel les multiples initiatives éparpillées soient mieux coordonnées. À partir de là, il sera possible de créer un noyau central où on pourrait aisément recevoir de l’information sur les  données, les banques de données et  leurs caractéristiques.

Ce n’est que si on a une vision claire de l’organisation et des objectifs du système actuel d’enregistrement que l’on pourra construire un système d’information performant grâce auquel la Belgique pourra notamment aussi mieux répondre aux demandes d’information d’organismes internationaux comme l’OMS, Eurostat, l’OCDE, etc.

AUTRES LIENS
Personne de contact
Karin Rondia (FR)
+32 (0)2 287 33 48
+32 (0)475 769 766
RAPPORT ANNUEL