Tomographie par Emission de Positrons (PET) : la Belgique ne manque pas de PET scanners

  • Novembre 7, 2005

Le Centre Fédéral d'Expertise des Soins de Santé (KCE) vient juste de publier un rapport sur la Tomographie par Emission de Positrons (PET) dans la série "Health Technology Assessment". Le PET est une technologie d'imagerie médicale qui est principalement utilisée pour certains cancers.

La Belgique est depuis plusieurs années largement en tête sur la scène internationale avec ses 13 PET scanners "reconnus" ainsi qu'une poignée de PET "non reconnus". Les calculs du présent rapport montrent que 10 PET scanners suffisent en Belgique pour garantir des soins de qualité aux patients. Un PET peut effectuer jusqu'à 2.000 examens par an. En 2004, 20.000 examens ont été effectués au total. À peine deux tiers de ces examens étaient effectués dans le cadre d'indications reconnues.

Le PET est une technologie onéreuse. L'Assurance Maladie prend à sa charge, chaque année, les coûts d'investissement et de fonctionnement des PET scanners reconnus. En plus, les honoraires médicaux sont remboursés et une partie importante des coûts des traceurs radioactifs injectés aux patients lors de l'examen sont également payés par l'Assurance Maladie. Les coûts générés par le PET sont justifiés pour autant qu'ils impliquent une valeur ajoutée pour le patient. Il existe, dans la littérature scientifique, des preuves que ceci est vrai pour un certain nombre de cancers. En outre, pour le cancer du poumon, le PET est même coût efficace (le rapport coûts/bénéfices est meilleur que pour les autres techniques diagnostiques). Cependant, pour beaucoup d'autres cancers, une grande incertitude persiste et pour certains cancers, il y a même des preuves contre l'utilisation du PET.

Avec 13 PET scanners reconnus, le Belgique a donc toujours actuellement une certaine surcapacité. Conserver cette surcapacité peut se justifier pour des raisons d'accessibilité géographique ou de recherche scientifique destinée à démontrer la valeur diagnostique réelle du PET. Dans certains centres PET en Belgique, un grand nombre de recherches cliniques innovatrices sont menées, ce qui se reflète dans les publications internationales. La Belgique doit conserver dans le futur son rôle faisant autorité dans le cadre de la recherche clinique internationale sur le PET.

AUTRES LIENS
Personne de contact
Karin Rondia (FR)
+32 (0)2 287 33 48
+32 (0)475 769 766
RAPPORT ANNUEL