L’évolution du budget des soins de santé : un enjeu pour demain

  • Juillet 20, 2005

Les soins de santé vont-ils rester payables ? La question suscite un grand intérêt aussi bien dans le grand public que dans les media. Les effets du vieillissement dans les prochaines décennies mobilisent l’attention des décideurs mais les évolutions à plus court terme les préoccupent également. Quelles dépenses doit on attendre à l’horizon de 6 mois, un an, trois ans … ? La réponse à ces questions est importante tant pour déterminer le budget que pour évaluer les conséquences des mesures concrètes prises. Une nouvelle étude du Centre d’Expertise des Soins de Santé (KCE), en collaboration avec des chercheurs de l’Agence Intermutualiste, de la KULeuven et du Bureau Fédéral du Plan, examine la faisabilité de telles prédictions dans le contexte belge.

Le rapport présente tout d’abord une analyse de l’évolution des dépenses de 1995 à 2002. Globalement les dépenses à charge de l’assurance maladie ont augmenté de 35% pendant cette période. Cette croissance n’est imputable que dans une faible mesure à l’augmentation du nombre des ayant-droits. C’est principalement la croissance du coût moyen des prestations qui est en cause. Plus de la moitié de la croissance des dépenses est due à une augmentation du recours aux soins par assuré. Par ailleurs une analyse détaillée de toute une série de mesures a également été réalisée. Ainsi un examen approfondi de l’introduction des prix de référence pour les médicaments en 2001 montre comment l’interaction entre les comportements de prescription des médecins, le choix des patients et la fixation du prix par les firmes pharmaceutiques a conduit à des résultats très contrastés pour différents médicaments génériques.

Deux études pilotes illustrent la possibilité pour des modèles statistiques d’améliorer la compréhension des évolutions passées et de contribuer à de meilleures prévisions des dépenses. La première s’attache aux dépenses de consultations et visites des médecins. L’évolution du niveau des honoraires semble peser pour plus de 70% dans la croissance de ces dépenses. On remarque une tendance à la hausse du nombre de consultations et l’inverse pour les visites à domicile. L’étude examine aussi les effets de l’introduction du dossier médical global et calcule de façon détaillée l’ampleur de la croissance des dépenses due à l’extension du régime préférentiel et à l’augmentation du nombre de personnes handicapées sous statut d’indépendant.

Une deuxième étude pilote analyse les dépenses des maisons de repos et des maisons de repos et de soins. Ici aussi l’évolution des prix a joué un rôle important dans la croissance des dépenses. Mais par ailleurs, le recours à ce type d’institutions est en hausse également. Bien sûr, les personnes âgées ont un besoin accru de soins en général et une plus grande probabilité d’être institutionnalisées et d’être classées dans une catégorie de dépendance plus élevée. Mais l’âge n’est qu’une des explications. D’autres facteurs sociaux comme notamment la perte d’un conjoint, conduisent à un plus grand besoin de soins formels.

Le KCE examine dans ce rapport les possibilités de mieux appréhender l’évolution des dépenses de notre système des soins de santé. On dispose en Belgique en principe de suffisamment de données pour établir des prévisions scientifiques fondées. Les études pilotes réalisées sont prometteuses. Elles offrent une explication satisfaisante des évolutions passées et sont utilisables pour des simulations de scénarios futurs. De meilleures prévisions peuvent contribuer à améliorer le choix des décisions à prendre. Le rapport montre dans quelle direction il faut poursuivre. Dans un contexte de vieillissement et de progrès technologique, il convient de pouvoir anticiper de manière précise les effets concrets des mesures prises sur le comportement des prestataires et des patients. C’est la seule façon de garantir le développement durable de l’assurance-maladie.

AUTRES LIENS
Personne de contact
Karin Rondia (FR)
+32 (0)2 287 33 48
+32 (0)475 769 766
RAPPORT ANNUEL