Feedback sur le feedback

  • mai 18, 2006

Les médecins belges reçoivent régulièrement depuis quelques années un relevé commenté de certaines de leurs prescriptions. Cette démarche originale appelée « feedback » a été mise en route par le Conseil National pour la Promotion de la Qualité (CNPQ) de l’INAMI. Ces feedbacks ont pour objectif de mieux prescrire certains médicaments en fonction des recommandations de bonne pratique les plus récentes. Les antibiotiques ont été choisis comme premier sujet de feedback à cause de l’utilisation importante des antibiotiques et l’augmentation du nombre de bactéries qui leur résistent. D’autres thèmes ont suivi comme les antihypertenseurs et les examens préopératoires.

Mais savez-vous qu’une étude du Centre fédéral d’expertise des soins de santé (KCE) a interrogé des petits groupes de généralistes pour savoir ce qu’ils ont pensé du feedback antibiotiques ?

Il ressort de ces interviews de groupe que quoique certains médecins ressentent les feedbacks comme une menace à leur autonomie, ces derniers éveillent leur curiosité et les poussent à discuter entre eux voire à se remettre en question au sein de leurs GLEMs. Cette remise en question progressive ne porte pas ses fruits tout de suite et gagne à se situer dans un plan global. C’est ainsi que pour la prescription des antibiotiques, plusieurs actions dont des campagnes au niveau du grand public ont été réalisées en même temps.

Les médecins interrogés ont également profité des interviews pour formuler des suggestions, indubitablement utiles pour améliorer la qualité des prochains feedbacks.

AUTRES LIENS
Personne de contact
Karin Rondia (FR)
+32 (0)2 287 33 48
+32 (0)475 769 766
RAPPORT ANNUEL