Organisation des soins de santé mentale pour les personnes atteintes d’une maladie mentale grave et persistante. Y a-t- il des données probantes?

KCE Reports 144B (2010)

Selon des estimations prudentes, environ 1% de la population globale souffrirait d’une maladie mentale grave et persistante. Il s’agit de personnes atteintes schizophrénie, de troubles bipolaires (aussi appelés troubles maniaco-dépressifs) et de dépression ou de troubles de la personnalité graves. En Belgique, l’approche thérapeutique consiste encore souvent en une prise en charge par une institution psychiatrique, alors que d’autres possibilités de soutien se sont développées.Le Centre fédéral d’expertise des soins de santé (KCE) recommande une réintégration plus importante de ces personnes dans la société, grâce à des soins de proximité dans leur lieu de vie. Une équipe multidisciplinaire composée entre autres d'un psychiatre, d’une infirmière psychiatrique, d’un assistant social, etc, devrait permettre une coordination des soins dans un certain nombre de cas. En outre, une meilleure coopération entre le fédéral et les communautés et régions est nécessaire.

Publié le: 
2010/11/18