Traitements psychologiques des troubles de l’humeur et des troubles anxieux : évaluation de la thérapie en ligne

Online psychologische behandeling van angst- en stemmingsstoornissen

KCE has read for you

Kirsten Holdt Henningsen

En Belgique, les problèmes de santé mentale, et plus particulièrement la dépression, représentent la première cause d'incapacité. Les résultats d’une enquête de santé réalisée par l’Institut Scientifique de Santé Publique (ISP-WIV) en 2008 montraient une prévalence autorapportée de la dépression de 9%, tandis que 6% des répondants rapportaient souffrir de troubles anxieux.

En août 2013, le Conseil suédois d’évaluation des technologies de la santé (SBU) a publié une revue systématique de la littérature destinée à évaluer si les traitements psychologiques des troubles de l’humeur et des troubles anxieux chez les enfants, les adolescents et les adultes délivrés par internet sont efficaces, non inférieurs aux formes de traitement plus établies, sûres et coût-efficaces.2 Les diagnostics spécifiques couverts par l’étude incluent la dépression majeure, la dysthymie, le trouble bipolaire, la phobie sociale, le trouble panique, le trouble anxieux généralisé, le trouble du stress post-traumatique, le trouble obsessionnel compulsif, les phobies spécifiques et l’anxiété de séparation (chez les enfants et les adolescents). La qualité de la revue du SBU a été évaluée par le KCE en utilisant l’outil AMSTAR et un score de qualité de 9/11 lui a été attribué.

1. Contexte

Dans les recommandations cliniques nationales, la psychothérapie occupe une place importante dans le traitement des troubles de l’humeur et des troubles anxieux. Une recommandation récente du KCE3 sur l’efficacité de la psychothérapie dans le traitement à long terme de la dépression majeure indique que la psychothérapie* combinée à un antidépresseur constitue le traitement préférentiel des patients souffrant d’une dépression majeure, aussi bien en phase aiguë qu’en phase chronique. 
Traditionnellement, les psychothérapies sont dispensées par un thérapeute dans le cadre d’un entretien face à face, soit individuel soit en groupe. Internet offre la possibilité de proposer des traitements à distance, et par conséquent, pourrait améliorer l'accessibilité à ces traitements des individus qui, pour diverses raisons, n'ont pas directement accès à un tel traitement dans le cadre du système des soins de santé.
Les traitements en ligne sont, en principe, structurés sous la forme d’un programme d’aide individuelle réparti sur une durée de 6-15 semaines accompagné par un thérapeute qualifié, par e-mail, par le biais de la plateforme de traitement ou par téléphone. Certains programmes sont aussi suivis par le participant en toute autonomie ou avec un soutien administratif. Chaque semaine, les participants se connectent à un site Web et accèdent à des textes, des exercices et des « devoirs ». Ces programmes varient en termes de niveau d’interactivité et d’utilisation du son et de séquences vidéo.

Au cours de cette dernière décennie, un grand nombre d’études, et plus particulièrement sur les thérapies cognitivo-comportementales en ligne, ont tenté d’évaluer si ce mode de dispensation des traitements est efficace.

*cet effet n’est actuellement suffisamment étudié que pour la thérapie cognitivo-comportementale (TCC)

2. Principaux résultats

Le tableau ci-dessous donne un aperçu des preuves rassemblées par le SBU sur l’efficacité des traitements des troubles de l'humeur et des troubles anxieux, respectivement chez les adultes et les enfants.

Adultes

Trouble

Traitement

Comparateur

Résultat

Nombre de participants
/études*    

Qualité des preuves

Dépression majeure

(effet à court terme)

TCC en ligne, avec accompagnement par un thérapeute

Liste d’attente

Intervention en ligne supérieure à la liste d’attente

323/5 ECR

Modérée

Phobie sociale

(effet à court terme)

TCC en ligne, avec accompagnement par un thérapeute

TCC de groupe

Intervention en ligne au moins non inférieure à la TCC de groupe

126/1 ECR

Faible

Phobie sociale

(effet à court terme)

TCC en ligne, avec accompagnement par un thérapeute

Liste d’attente

Intervention en ligne supérieure à la liste d’attente

709/8 ECR

Modérée

Phobie sociale

(effet à court terme)

 

Modification des biais d’attention, en ligne **

Placebo

Intervention en ligne non supérieure au placebo

206/3 ECR

Modérée

Trouble panique

(effet à court terme)

TCC en ligne, avec accompagnement par un thérapeute

Liste d’attente

Intervention en ligne supérieure à la liste d’attente

148/3 ECR

Faible

Trouble de l’anxiété généralisé

(effet à court terme)

TCC en ligne, avec accompagnement par un thérapeute

Liste d’attente

Intervention en ligne supérieure à la liste d’attente

271/4 ECR

Faible

Troubles de l’anxiété

(effet à court terme)

TCC transdiagnostique*** en ligne, avec accompagnement par un thérapeute

Liste d’attente

Intervention en ligne supérieure à la liste d’attente

414/5 ECR

Faible

Preuves de très faible qualité

Concernant d’autres questions relatives aux diagnostics suivants, les preuves disponibles sont de très faible qualité: dépression majeure, trouble bipolaire, phobie sociale, trouble panique, trouble d’anxiété généralisé, trouble obsessionnel compulsif, trouble de stress post-traumatique, phobie spécifique et traitement transdiagnostique des troubles anxieux.

Le SBU considère qu'une preuve de très faible qualité est pratiquement insuffisante. Une preuve de très faible qualité peut être due à des faiblesses à différents niveaux ou au fait que toutes les études sont liées à un risque élevé de biais.

* ECR = essai clinique randomisé (RCT)

**Attention, la modification des biais cognitifs est une forme de traitement informatisé de la phobie sociale basée sur l’hypothèse que les patients qui souffrent de ce trouble montrent une tendance accrue à focaliser leur attention sur les stimuli sociaux menaçants. Le traitement a pour but d’essayer d’entraîner les processus attentionnels automatiques à se diriger vers les stimuli neutres plutôt que menaçants.

*** Un traitement transdiagnostique applique les mêmes principes thérapeutiques sous-jacents à des troubles mentaux distincts, sans adapter le protocole à des diagnostics spécifiques

Enfants

Preuves de très faible qualité

Pour toutes les questions relatives aux diagnostics suivants, les preuves disponibles sont de très faible qualité: dépression majeure, trouble bipolaire, phobie sociale, trouble panique, trouble d’anxiété généralisé, trouble obsessionnel compulsif, trouble de stress post-traumatique, phobie spécifique, anxiété de séparation et traitement transdiagnostique* des troubles anxieux.

Le SBU considère qu'une preuve de très faible qualité est pratiquement insuffisante. Une preuve de très faible qualité peut être due à des faiblesses à différents niveaux ou au fait que toutes les études sont liées à un risque élevé de biais.

* Un traitement transdiagnostique applique les mêmes principes thérapeutiques sous-jacents à des troubles mentaux distincts, sans adapter le protocole à des diagnostics spécifiques

3. Conclusions de la revue du SBU

  • Chez l’adulte qui a recherché de lui-même un traitement par internet, la TCC en ligne, avec accompagnement par un thérapeute, réduit les symptômes de phobie sociale ou de dépression majeure légère à modérée. On dispose de preuves indiquant que c’est également le cas dans le trouble panique et le trouble anxieux généralisé. La majorité des essais cliniques n’ont comparé ce traitement qu’avec le fait d’être inscrit sur liste d’attente et les périodes de suivi ont été courtes (< 6 mois). Des essais supplémentaires sont nécessaires pour évaluer l’effet de ce type de traitement à plus long terme.
  • Étant donné notre niveau actuel de connaissance, la TCC en ligne avec accompagnement par un thérapeute peut être considérée comme s’inscrivant dans le large éventail des psychothérapies proposées pour le traitement de ces troubles psychologiques et ceci principalement pour des patients motivés qui recherchent ce type de traitement.
  • À court terme, le coût d’une TCC en ligne est probablement inférieur à celui d’une TCC en groupe ou individuelle. Toutefois, étant donné que les effets de ces traitements alternatifs n’ont pas encore été comparés de manière adéquate, il n'est pas possible de déterminer quelle alternative est coût-efficace.
  • Il est important d’étudier si ce type de traitement peut atteindre les patients qui ont besoin de soins mais qui ne sont actuellement pas pris en charge dans le cadre des soins de santé et médicaux ordinaires. Afin d'éclaircir le rôle potentiel que pourraient jouer les thérapies en ligne dans le traitement des troubles de l’humeur et des troubles anxieux, il est également important de déterminer dans quelle mesure les patients sont demandeurs de traitements en ligne.
  • De nouvelles études à large échelle sont nécessaires pour évaluer :

-- si un traitement psychologique en ligne a un effet non inférieur à celui des méthodes de psychothérapie établies

-- les risques susceptibles d’être liés à la participation à un traitement en ligne

-- l’effet d’un traitement psychologique en ligne sur les troubles anxieux et les troubles de l'humeur chez les enfants et les adolescents

-- l’effet des types de traitement psychologique en ligne autres que la TCC avec accompagnement par un thérapeute

-- s’il existe des groupes de patients pour lesquels un traitement en ligne s’avère plus ou moins approprié 

Références :

1. Scientific Institute of Public Health. Highlights of the Belgian Health Interview Survey 2008.  Available from: https://his.wiv-isp.be/Shared Documents/Summary_2008.pdf

2. SBU - Swedish Council on Health Technology Assessment. Internetförmedlad psykologisk behandling vid ångest- och förstämningssyndrom: SBU alert-rapport nr 2013-02: 2013-08-28.

3. Karyotaki E, Smit Y, Cuijpers P, Debauche M, De Keyser T, Habraken H, et al. The long-term efficacy of psychotherapy, alone or in combination with antidepressants, in the treatment of adult major depression Good Clinical Practice (GCP). Brussels: Belgian Health Care Knowledge Centre (KCE); 2014 02/10/2014. KCE Reports 230 Available from: http://kce.fgov.be/publication/report/the-long-term-efficacy-of-psychotherapy-alone-or-in-combination-with-antidepressa 

QU’EST-CE QUE LE KCE HAS READ FOR YOU?

inter

Le KCE has read for you résume une revue systématique ou une  évaluation technologique, récemment publiée, de haute qualité et présentant un intérêt pour le système de santé belge.

La publication originale a été évaluée et mise en perspective dans le contexte belge par des chercheurs du KCE. Le KCE has read for you n’est pas basé sur une recherche originale conduite par le KCE.

Les détails méthodologiques peuvent être trouvés sur le site du KCE

doc

Ce document contient 

  • Les messages clés de la publication
  • Une mise en perspective des apports de cette publication pour la prise de décisions au niveau du système de santé belge
Cross

Ce document ne contient pas

  • De recommendations
  • De descriptions détaillées

BandPublication originale fiable

La qualité de la méthodologie de la revue systématique a été évaluée à l’aide de l’outil AMSTAR

Personne de contact
Karin Rondia
Published on: 
2014/10/07