Prise en charge des traumatismes graves : suivre l’exemple des soins aux grands brûlés ?

R281

Les traumatisés graves ont besoin de soins extrêmement rapides, pointus et impeccablement coordonnés. Ce n’est pas seulement une question de vie ou de mort mais aussi de séquelles ou de handicaps ultérieurs.

Même si cela peut sembler a priori contradictoire, il est démontré à l’échelle internationale que, plutôt que de les amener à l’hôpital le plus proche, il vaut mieux envoyer ces patients vers quelques « Centres majeurs de traumatologie » (Major Trauma Centres – MTC) stratégiquement répartis sur le territoire d’un pays. Ces hôpitaux répondent à des exigences extrêmement élevées en termes d’équipement, de qualification du personnel et de disponibilité (24h/24 et 7j/7). Le temps « perdu » en transport est largement compensé par cette efficacité maximale, du moins si ce MTC se trouve à une distance ne requérant pas plus de 30-45 minutes de transport (objectif de temps fixé au niveau international). En Belgique, nous avons précisément des temps de transport remarquablement courts : le chiffre médian est de 10 minutes. 

Argument supplémentaire  : nos équipes mobiles (SMUR), très qualifiées, prennent immédiatement les premières mesures de stabilisation du blessé sur le lieu de l’accident.

Si l’on tient compte des critères internationaux appliqués chez nos voisins, un nombre raisonnable serait de 4 à 7 MTC pour tout le territoire. Or en 2015, les quelques 3500 victimes de traumatismes graves  ayant nécessité l’intervention du SMUR ont été transportées vers 145 hôpitaux différents ! La réforme du paysage hospitalier actuellement en cours offre une opportunité unique de remettre le système à plat et de l’adapter aux normes internationales. Soit dit en passant, cela se fait déjà tout naturellement pour les grands brûlés, sans que personne ne trouve à y redire.

Pour plus de détails, lire le communiqué de presse.

Télécharger le rapport complet

Personne de contact
Karin Rondia (FR)
+32 (0)2 287 33 48
+32 (0)475 769 766
RAPPORT ANNUEL
Published on: 
2017/07/19