La FDA retire la procédure d'homologation accélérée du bevacizumab dans le traitement du cancer du sein métastatique.

De FDA trekt versnelde goedkeuring in van bevacizumab bij de behandeling van gemetastaseerde borstkanker

Mattias Neyt, Frank Hulstaert

LA DÉCISION DE LA FDA

En novembre 2011, après avoir entendu l'industrie et sur la base des preuves disponibles, le commissaire de la FDA a décidé de retirer la procédure d'homologation accélérée précédemment accordée au bevacizumab (Avastin®) pour le traitement du cancer du sein métastatique. Ce retrait fait suite à l'octroi d'une procédure d'homologation accélérée pour le bevacizumab en février 2008 sur la base des résultats de l'étude E2100. Cette étude avait montré une importante amélioration de la survie sans progression (progression-free survival -PFS) de 5,5 mois. L'homologation de 2008 avait été accordée “à la condition que le promoteur du médicament diligente des études supplémentaires pour en confirmer et décrire les bénéfices.”1

LES PREUVES SELON LA FDA

Quatre études supplémentaires ont été fournies en novembre 2009 qui “n'ont pas confirmé que l'allongement de la PFS était aussi important que ne le suggérait la première étude. Lors de l'examen de cette étude, le Center for Drug Evaluation and Research (CDER) de la FDA a conclu que ces études ne confirmaient pas le bénéfice clinique et que les preuves disponibles indiquaient que le médicament ne s'était pas montré sûr et efficace. Il a donc proposé de retirer son indication dans le traitement du cancer du sein.”1
Au total, ”cinq études sur Avastin ont été soumises à la FDA pour soutenir son indication dans le traitement du cancer du sein métastatique. Ces études ont été menées sur plus de 3.500 patients. Aucune de ces études n'a montré de bénéfice en termes de survie globale ou d'amélioration de la qualité de vie. Aucune des quatre études, AVADO, RIBBON1, AVF2119g et RIBBON2, n'a réussi à reproduire ou se rapprocher du gain démontré en termes de PFS par l'étude E2100.”1
De plus, comme le démontre le Table 1, il se produit une augmentation des effets indésirables: “une analyse groupée d'effets indésirables de grade 3 et plus, extraits des essais de première ligne (E2100, AVADO et RIBBON1), apportées par Genentech, montre, chez les patientes recevant Avastin plus une chimiothérapie, une augmentation dans chacun – excepté un – de ces effets indésirables.”1

KCE_R4Y_Tabel_01_FR

Par conséquent, la FDA a conclu qu'étant donné l'augmentation des effets indésirables et “étant donné que les preuves apportées n'ont montré qu'une activité limitée d'Avastin dans le traitement des tumeurs et aucun bénéfice clinique significatif, le profil risque/bénéfice d'Avastin ne peut pas être considéré comme étant positif.”1

SYNERGIE AVEC PACLITAXEL OU ACCENT SUR CERTAINS SOUS-GROUPES DE PATIENTS?

“Genentech suppose que l'explication la "plus plausible" des écarts notés entre les résultats de l'étude E2100 et ceux des autres études est qu'Avastin est plus efficace lorsqu'il est associé à du paclitaxel qu'à d'autres agents chimiothérapeutiques.”1 “Le CDER a réalisé une analyse exploratoire des données des études AVADO et RIBBON1 dont le but était de rechercher les preuves d'interactions entre Avastin et les agents chimiothérapeutiques.”1 Cette analyse a conclu que ”clairement il n’y a pas de données pour vérifier cette hypothèse et certaines données disponibles vont même à l'encontre de cette dernière.”1 Ces résultats contrastent avec la position de l'European Medicines Agency (EMA) qui continue à homologuer Avastin en association avec le paclitaxel dans le traitement de première ligne du cancer du sein métastatique.2
L'effet du bevacizumab serait-il supérieur chez les patients ayant un cancer du sein triple négatif? “Le CDER a réalisé une analyse exploratoire sur les essais de première ligne soumis par Genentech en séparant les patients triple négatif des autres patients et a conclu que la survie globale et la survie sans progression dans le cancer du sein triple négatif sont similaires aux résultats des autres patients.”1

ET QU'EN EST-IL DU RAPPORT COUT/EFFICACITÉ DU TRAITEMENT ?

Au Royaume-Uni, le National Institute for Health and Clinical Excellence (NICE) a évalué le rapport cout/efficacité du bevacizumab associé à un taxane dans le traitement de première ligne du cancer du sein métastatique. Les taxanes sont un groupe de médicaments dont font partie le paclitaxel (Taxol®) et le docétaxel (Taxotere®). Cette évaluation reposait sur l'évaluation critique du dossier soumis par le fabricant qui mettait l'accent sur l'association du bevacizumab et du paclitaxel, principalement basée sur l'étude E2100. Conformément aux standards du NICE, les résultats ont été relativement défavorables et "le Comité a conclu que l'ICER (incremental cost-effectiveness ratio – ratio cout efficacité incrémental) le plus plausible du bevacizumab plus paclitaxel versus du paclitaxel toutes les semaines se situait entre £110,000 et £259,000 par QALY gagné.” Pour d'autres combinaisons, l'ICER serait encore plus important. “Le Comité a conclu que le bevacizumab donné en association avec un taxane dans le traitement de première ligne du cancer du sein métastatique ne représentait pas une utilisation rentable des ressources du NHS.”3

RÉFÉRENCES

  1. Food and Drug Administration (FDA), Department of health and human services. Proposal to withdraw approval for the breast cancer indication for Avastin (Bevacizumab). November 18, 2011. FDA-2010-N-0621
  2. Product Information as approved by the CHMP on 16 December 2010, pending endorsement by the European Commission.
  3. National Institute for Health and Clinical Excellence (NICE). Bevacizumab in combination with a taxane for the first-line treatment of metastatic breast cancer. February 2011. NICE technology appraisal guidance 214
QU’EST-CE QUE LE KCE HAS READ FOR YOU?

inter

Le KCE has read for you résume une revue systématique ou une  évaluation technologique, récemment publiée, de haute qualité et présentant un intérêt pour le système de santé belge.

La publication originale a été évaluée et mise en perspective dans le contexte belge par des chercheurs du KCE. Le KCE has read for you n’est pas basé sur une recherche originale conduite par le KCE.

Les détails méthodologiques peuvent être trouvés sur le site du KCE

doc

Ce document contient 

  • Les messages clés de la publication
  • Une mise en perspective des apports de cette publication pour la prise de décisions au niveau du système de santé belge
Cross

Ce document ne contient pas

  • De recommendations
  • De descriptions détaillées

BandPublication originale fiable

La qualité de la méthodologie de la revue systématique a été évaluée à l’aide de l’outil AMSTAR

Personne de contact
Karin Rondia
+32 (0)2 287 33 48
+32 (0)475 769 766
Published on: 
2012/11/08