Hépatite C: vers un meilleur remboursement des nouveaux traitements?

R276C’est incontestable : les nouveaux antiviraux contre l’hépatite C sont plus efficaces et ont moins d’effets secondaires que les anciens. Mais leur prix est beaucoup moins enthousiasmant : environ 40.000 € par traitement. Par conséquent, ils ne sont actuellement remboursés que pour les patients qui ont des lésions avancées du foie (fibrose en stade F3 ou supérieur) et en cas de transplantation hépatique. Notre Ministre de la Santé vient d’annoncer que ce remboursement serait élargi aux patients en stade F2 à partir de janvier 2017.

Le KCE applaudit et suggère même d’aller plus loin, en traitant toutes les personnes porteuses du virus. En effet, plus le traitement est précoce, plus on évite de lésions hépatiques et plus les bénéfices sont importants (à la fois pour la santé des patients et pour le budget de l’INAMI). Toutefois l’étude publiée en novembre (KCE Reports 276) recommande d’élargir ce remboursement par paliers, et d’accompagner chaque étape d’élargissement par une renégociation des prix des médicaments avec les firmes productrices.

Afin d’obtenir une réduction plus importante des prix et d’élargir plus rapidement le remboursement, on pourrait également envisager de s’associer avec d’autres pays pour lancer un appel d’offres conjoint. Sur ce sujet, il est également intéressant de lire les scénarios pour des médicaments moins chers imaginés par le KCE et son homologue néerlandais, le ZIN (KCE Reports 271).

Pour en savoir plus : lire la synthèse en français du rapport KCE

 

PERSONNE DE CONTACT
Karin Rondia (FR)
+32 (0)2 287 33 48
+32 (0)475 769 766
RAPPORT ANNUEL
Published on: 
2017/07/19