Machine à perfusion des reins provenant de donneurs décédés – une évaluation rapide

R217

KCE Reports 217B (2014)

En 2012, près de 800 personnes figuraient sur la liste d’attente pour une transplantation rénale en Belgique. En raison du vieillissement de la population, ce nombre est susceptible d’augmenter. Pour faire face à cette demande croissante, l’on utilise désormais aussi des reins de donneurs non-standards comme les personnes de plus de soixante ans ou des donneurs en arrêt cardiaque. Cela entraîne plus souvent des complications après l’intervention, comme une reprise plus lente de la fonction rénale.

Outre le traditionnel transport des organes sur glace, dans une boîte réfrigérante,  l’utilisation d’une machine à perfusion qui injecte dans le rein un liquide de conservation pendant le transport est aussi possible. Cette méthode de conservation peut réduire le nombre de complications, mais n’est utilisée que dans 2 des 7 hôpitaux de transplantation, parce que l’assurance maladie ne la rembourse pas. Le Centre Fédéral d’Expertise des Soins de Santé (KCE) recommande le remboursement de la perfusion mécanique pour le transport de reins de donneurs non standards.

Publié le: 
2014/01/13