Indicateurs de qualité pour la prise en charge du cancer de l’oesophage et de l’estomac

Indicateurs de qualité pour la prise en charge du cancer de l’oesophage et de l’estomac

KCE Reports 200B (2013)

En collaboration avec la Fondation Registre du Cancer, le Centre Fédéral d’Expertise des Soins de Santé (KCE) s’est attaché à jauger la qualité des soins administrés aux patients atteints d’un cancer de l’œsophage ou de l’estomac. Il s’agit de cancers encore difficiles à traiter, la chance d’être encore en vie 5 ans après le diagnostic s’élevant à 21% pour le cancer de l’œsophage et à 30% pour le cancer de l’estomac.  Ces résultats placent la Belgique devant la plupart des pays européens. Les chances de survie sont clairement meilleures lorsque le patient est pris en charge dans un hôpital « expérimenté » ou qui traite des volumes de cas importants… et pourtant, à peine un tiers des patients avec un cancer de l’œsophage et un patient sur 20 avec un cancer gastrique sont traités dans ce type de centre. Un bon enregistrement, notamment du stade de la tumeur, est essentiel pour le suivi de la qualité des soins. Or, dans 35% des cas, cette information n’a pas été communiquée au Registre du Cancer.
 

Publié le: 
2013/04/16