Good Clinical Practice

La médecine est en évolution constante et on ne peut pas attendre des prestataires de soins qu’ils soient toujours à la pointe pour chaque nouveau développement. Les recommandations de bonne pratique clinique (ou guidelines) sont des outils à destination des praticiens de terrain. Il s’agit de « résumés » basés sur les plus récentes évolutions des connaissances scientifiques, qui leur permettent d’aborder un problème donné chez un patient sans avoir dû lire l’ensemble de la littérature scientifique relative à ce problème.

Développer de tels outils selon les règles de l’art exige un travail extrêmement codifié que maîtrisent particulièrement bien certains chercheurs du KCE. Mais pour que des recommandations soient utilisables sur le terrain, il faut aussi qu’elles tiennent compte du contexte belge et de la réalité quotidienne du terrain. C’est pourquoi ce type de travail se mène toujours en concertation avec un large panel de praticiens spécialisés dans les affections concernées – un Guideline Development Group ou GDG – qui acceptent de dégager du temps pour les nombreuses réunions qu’exige la réalisation d’un tel document. Cela permet d’aboutir à des outils de (re)mise à jour des connaissances conçus en fonction des besoins des praticiens.

En ce qui concerne le développement de guides de bonne pratique (guidelines), le KCE prendra uniquement en considération les propositions qui s’adressent à des professionnels de soins intervenant en 2e ou 3e lignes. En effet, à partir de 2018, le développement de guidelines à l’attention des professionnels de 1re ligne sera placé sous la responsabilité du futur Programme fédéral d'Evidence-Based Practice (EBP)  

Améliorer la qualité des soins pour les patients atteints de cancer

Une grande partie des guidelines du KCE portent sur le dépistage, le traitement et le suivi de différents cancers. En effet, dans ce domaine en constante évolution, nous poursuivons un projet de longue haleine qui consiste à formuler des recommandations pour les cancers les plus fréquents et/ou pour lesquels on observe d’importantes avancées diagnostiques ou thérapeutiques. Le choix des sujets à traiter est effectué chaque année en collaboration avec le Collège d’Oncologie.

Mais la publication de guidelines n’est qu’une première étape dans la vaste entreprise d’amélioration de la qualité des soins. Vient ensuite un travail de fond sur les indicateurs de qualité. Le KCE identifie pour cela des sets d’indicateurs de qualité portant sur le diagnostic, le traitement et le suivi des patients, de manière à permettre aux praticiens d’évaluer le niveau de qualité de leur travail (feedback). Cette démarche se fait en collaboration avec le Registre du Cancer. 

Published on: 
2018/06/05