Evaluation de l'impact d'une contribution personnelle forfaitaire sur le recours au service d'urgences

KCE Reports 19B (2005)

Depuis 2003, les hôpitaux pouvaient réclamer 12.5€ aux patients recourant à leur service d’urgences, en vue de les « responsabiliser ». Depuis peu, la perception d’un forfait de 9.5€ (ou 4.75€ pour les bénéficiaires de l’intervention préférentielle) est obligatoire. Ces mesures vont-elles dans le bon sens pour gérer le recours inadéquat aux services d’urgence ?

Publié le: 
2005/07/22