Dépistage du cancer du sein entre 40 et 49 ans

Nous attirons votre attention sur la date de publication de ce guide de pratique clinique. D’un point de vue méthodologique, un guideline est généralement considéré comme obsolète après 5 ans. Il est donc possible que certaines parties de ce document ne soient plus d’actualité. 

KCE Reports 129B (2010)

A la demande de l’INAMI, le Centre fédéral d’expertise des soins de santé (KCE) a fait le point sur l’opportunité de dépister le cancer du sein chez les femmes âgées de 40 à 49 ans ne présentant pas de symptômes ou de risque familial élevé particulier. Un tel dépistage impliquerait que près de huit cent mille femmes soient invitées à subir une mammographie annuelle. L e KCE conclut que les désavantages d’un tel dépistage dans cette tranche d’âge pourraient être supérieurs à ses avantages. Le risque de décéder d’un cancer du sein est déjà relativement faible dans ce groupe d’âge. Le dépistage systématique permettrait d’éviter environ 24 décès annuels , mais l’irradiation liée aux mammographies pourrait causer jusqu’à 40 cancers supplémentaires et 16 décès. En outre ce dépistage conduirait à la découverte et au traitement d’un nombre de petites lésions qui ne se seraient jamais transformées en cancer mortel. Cela induit des inquiétudes inutiles et des interventions médicales superflues et dommageables telles des mastectomies (totales ou partielles) et des traitements de radiothérapie chez des dizaines de femmes. Lire plus... 

Personne de contact
Karin Rondia (FR)
+32 (0)2 287 33 48
+32 (0)475 769 766
Publié le: 
2010/07/07