Comment assurer l’autosuffisance de la Belgique en dérivés stables du plasma ?

KCE Reports 120B (2009)

Pour certaines maladies graves, les dérivés du plasma constituent le seul remède possible. Ces dérivés sont obtenus par fractionnement de plasma sanguin d’origine humaine. Le Centre fédéral d’expertise des soins de santé (KCE) a examiné dans quelle mesure la Belgique pouvait subvenir à ses propres besoins en dérivés plasmatiques. Pour le moment, les donneurs belges fournissent 60% des quantités utilisées en Belgique ; le reste est acheté à l’étranger. A court terme, cela ne semble pas poser problème mais le système actuel qui consiste à subsidier la Croix Rouge et le Département Central de Fractionnement (DCF) pour garantir un bon approvisionnement en dérivés plasmatiques, offre peu de garanties réelles en cas d’augmentation brusque de la demande de dérivés au niveau international. Le KCE recommande une analyse de risques et plus de transparence au niveau de l’utilisation des subsides et sur les volumes de plasma et de dérivés plasmatiques qui transitent par le DCF.

Publié le: 
2009/11/24