BeNeFIT18558: Traitement de l'aspergillose invasive par combinaison d'azole-echinocandine. Une étude pragmatique randomisée de supériorité - étude DUET

Résumé (Anglais ou Néerlandais)

Les patients atteints de cancers hématologiques deviennent souvent neutropéniques (= avec des taux très bas de globules blancs) à cause de leur chimiothérapie intensive ou de leur transplantation de cellules souches. Durant cette période d’immunodéficience, ils risquent de développer des maladies infectieuses potentiellement mortelles. Une de ces infections est l'aspergillose invasive, qui peut également menacer des patients immunodéficients pour d’autres raisons, comme p.ex. après une transplantation d’organe. Cette maladie due au champignon Aspergillus est traitée depuis plus de 15 ans par le voriconazole, mais sa mortalité reste élevée, aux alentours de 25 à 40%. Pour cette raison, entre 2008 et 2011, une étude randomisée avait évalué l’association d’un deuxième antimycosique au voriconazole. Les résultats montraient que l’association des deux médicaments faisait chuter la mortalité de 30% par rapport au traitement par voriconazole seul (mortalité = 27,5 % pour le voriconazole seul versus 19,3% en association). Cette réduction n’était toutefois pas statistiquement significative ; par conséquent, le traitement combiné n’est (toujours) pas recommandé par les guidelines internationaux. Il nous semble donc nécessaire de conduire une nouvelle étude sur ce sujet, et ce d’autant plus que la résistance de l’aspergillus au voriconazole s’est accrue drastiquement aux Pays-Bas, passant de 0% en 2000 à 14.7% en 2017. Or les infections causées par des Aspergillus résistants au voriconazole ont une mortalité beaucoup plus élevée, nécessitent des hospitalisations nettement plus longues et occasionnent des coûts considérables. La résistance au voriconazole a également été observée à plusieurs reprises en Belgique.

L'étude que nous décrivons ci-dessous poursuit donc un double objectif:

- reconsidérer l'utilité du traitement combiné chez les patients présentant une infection invasive provoquée par un Aspergillus sensible au voriconazole ;

- mieux comprendre l'évolution d'une infection par Aspergillus lorsqu'elle est causée par un Aspergillus résistant au voriconazole dans les hôpitaux où la résistance aux azoles est diagnostiquée sur la base des meilleurs tests disponibles à l’heure actuelle.

Trial Description
Title

Azole-echinocandin combination therapy for invasive aspergillosis. A randomized pragmatic superiority trial (IA-DUET study)

Participants (P)

Immunocompromised patients who fulfil the EORTC/MSG host factor and mycological criteria of invasive aspergillosis

ICU patients with influenza who fulfil a definition of IA specific for this population.

Intervention (I)

initial therapy consists of a triazole and an echinocandin in combination

Control (C)

initial therapy of triazole monotherapy

Outcome (O)

Overall mortality 42 days after the start of antifungal therapy in the MITT population

Trial Design

Large pragmatic randomised superiority trial

Sample Size

650 patients

Trial duration

49 months

Budget

2,626,098 € (incl. VAT) of which

The Netherlands: 1,906,020 € including VAT

Belgium: 720,078 € including VAT

Status

Open

 

Trial team

Sponsor

Erasmus Medical Centre, The Netherlands

Coordinating centre: University hospital Leuven

Chief Investigator

Bart J.A. Rijnders

National Coordinator BE: Johan Maertens

 

Trial coordinator

 

Sites- GPs

30 Hospitals (15 in Belgium and 15 in The Netherlands)

External Partners

HOVON

Documents
Protocol  
Report

Q3 2024

Publication

Q3 2024

References

Clinicaltrials.gov: pending

Webpage: 

Funding scheme