Évaluation des effets du maximum à facturer sur la consommation et l’accessibilité financière des soins de santé

KCE Reports 80B (2008)

Le Centre fédéral d’expertise des soins de santé (KCE) a étudié avec l’Université d’Anvers, la KU Leuven et l’Agence Intermutaliste, les effets du MàF et d’une extension éventuelle de celui ci. Le MàF permet à un grand nombre de familles de ne pas tomber dans la pauvreté. Néanmoins, 1 famille sur 10 consacre encore plus de 5 % de ses revenus à des tickets modérateurs ou à des suppléments, et cela souvent pendant des périodes assez longues. Les patients psychiatriques constituent le groupe le plus exposé à ce sujet.

Publié le: 
2008/07/01