Que fait le KCE pendant la crise du coronavirus ?

  • April 22, 2020

Pendant cette crise, toute la communauté scientifique monte au front. Le KCE n’est pas en reste, tout en continuant son travail de fond, plus essentiel que jamais. Le programme d’essais cliniques non commerciaux KCE Trials coordonne et finance plusieurs études portant sur l’efficacité et la sécurité de différents traitements contre le coronavirus. D’autres chercheurs se mettent au service de leurs collègues des institutions scientifiques qui sont en première ligne dans la lutte contre l’épidémie.

Des recherches de fond, pour quand la vie reprendra son cours normal

Nos chercheurs continuent à (télé-)travailler sur les questions qui leur avaient été posées avant la crise, et dont les réponses seront importantes à connaître lorsque la vie reprendra son cours normal. Avec toujours en toile de fond la qualité des soins et leur organisation la plus efficiente possible, c’est-à-dire en optimalisant l’utilisation des ressources publiques, limitées comme chacun sait.

Parmi les études actuellement en cours, certaines tomberont fort à propos et renforceront en outre notre capacité à aborder d’autres crises telles que celle que nous traversons aujourd’hui. Par exemple l’étude sur les conditions à mettre en place pour favoriser les vidéo-consultations (qui sera suivie d’une autre l’année prochaine, sur le télémonitoring des affections chroniques). Une autre porte sur la prise en charge du syndrome post-soins intensifs (post-intensive care syndrome), une autre encore cherche des pistes pour arriver à un remboursement plus rapide de médicaments et produits médicaux innovants.

Mais en dehors de la crise du coronavirus, les patients méritent également que l’on continue à se soucier de leurs soins. C’est ainsi que nous publierons bientôt un rapport sur l’organisation des soins avant et après une opération bariatrique (pour perdre du poids), un autre sur la prise en charge des apnées du sommeil, et un autre encore sur la prévention et la prise en charge de la maltraitance des personnes âgées, pour ne citer que les études les plus avancées (pour le programme d’études complet, voir ici).

Des chercheurs qui se mettent à la disposition de leurs collègues

Le KCE détient une expertise de pointe dans certains domaines comme les analyses de littérature scientifique ou l’évaluation des nouvelles technologies médicales. Nous avons donc proposé nos services à nos collègues des institutions publiques qui sont en première ligne dans la gestion de la crise actuelle. C’est ainsi que certains de nos chercheurs ont effectué en un temps record des analyses de littérature sur des sujets tels que le risque de contamination via les enfants, la prévention des thrombo-embolies chez les malades du COVID-19 ou l’identification des procédures médicales susceptibles de diffuser dans l’atmosphère des gouttelettes contaminantes dont il convient de protéger le personnel soignant. Ces analyses sont utilisées par Sciensano et le Conseil supérieur de la Santé pour développer des directives et conseiller les groupes de gestion de la crise dans les décisions en santé publique. Nous restons bien évidemment disponibles pour toute autre demande de ce type.

Par ailleurs, le KCE est le correspondant belge de certaines organisations internationales telles que l’Observatoire européen des systèmes et politiques de santé, dépendant de l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS). Dans ce cadre, nous avons été sollicités pour tenir le « journal de crise » de la Belgique sur une plateforme internationale mise en place pour analyser les réponses apportées par chaque pays à l’épidémie (https://www.covid19healthsystem.org/countries/belgium/countrypage.aspx). Une initiative qui permettra sans nul doute de réaliser des analyses intéressantes a posteriori et de dégager des enseignements précieux pour l’avenir.

Coordonner des essais cliniques dans l’urgence

Mais c’est assurément le département KCE Trials qui est actuellement au cœur de l’action. Pour rappel, le programme KCE Trials, mis en place il y a trois ans, permet de réaliser des essais cliniques non commerciaux sur des sujets qui ne sont généralement pas abordés par l’industrie mais qui répondent pourtant à des questions essentielles pour les praticiens de terrain.

Dans le contexte de crise actuel, KCE Trials a été chargé de coordonner et de financer les essais cliniques mis en place par les chercheurs des hôpitaux pour tester en toute urgence de nouvelles approches de traitement pour les patients atteints par le COVID-19. Les étapes préparatoires de ces études (développement du protocole, recherche des partenaires, signature des contrats et mise au point des assurances) ont été effectuées en une quinzaine de jours, temps record pour une phase qui, en temps normal, dure environ un an.

L’étude COV-AID, qui vient de débuter à l’initiative de l’UZ Gent, porte sur l’utilisation de médicaments bloquant les interleukines 1 et 6 – généralement utilisés dans la polyarthrite rhumatoïde – pour prévenir le choc cytokinique chez les patients en détresse respiratoire.

L’étude DAWN qui vise à établir si le plasma de patients guéris du COVID-19 pourrait permettre d’éviter à ceux qui sont malades d'évoluer vers un état grave.

L’ensemble des contributions du KCE à la gestion de la crise du coronavirus sont expliquées  ICI.

Contact
Karin Rondia (FR)
+32 (0)2 287 33 48
+32 (0)475 769 766
RAPPORT ANNUEL