Logo of the Belgian government
 

Les origines

Les dépenses de santé sont en croissance fulgurante partout dans le monde, et en particulier dans nos sociétés occidentales. Cela est dû à plusieurs raisons bien connues :

  • le public revendique de plus en plus un accès rapide et bon marché à des soins de santé sophistiqués ;
  • les nouvelles technologies et les nouveaux médicaments atteignent des prix très élevés et créent une demande induite par l’offre ;
  • le vieillissement de la population s’accompagne d’une augmentation des besoins en soins de santé ;
  • les ressources humaines sont de plus en plus chères et les besoins en personnel de santé vont croître à l’avenir.

Dans notre pays, la contrainte budgétaire limite la croissance des budgets de soins de santé à 4.5% par an, et l’accord gouvernemental prévoit que cette limitation doit se faire

  •  dans le respect de la liberté thérapeutique des prestataires de soins,
  •  dans le respect de la liberté de choix des patients,
  •  sans aller à l’encontre des principes de qualité des soins.

La marge de manœuvre est donc très étroite pour les acteurs de la politique des soins de santé. Dans la plupart des autres pays européens, le problème se pose de façon similaire. Beaucoup d’entre eux se sont dotés, parfois depuis très longtemps, d’institutions scientifiques pour soutenir la qualité des soins, évaluer les nouvelles technologies dans le domaine de la santé et étayer les adaptations des modalités de financement des soins. Enfin, étant donné que les citoyens sont de plus en plus amenés à circuler librement entre les pays de l’Union, il est également important d’observer le fonctionnement des systèmes mis en place dans les différents pays membres, afin de pouvoir un jour arriver à une certaine harmonisation entre eux.

publié le 08-07-2011