Logo of the Belgian government
 

Comment proposer un sujet d'étude pour le programme annuel 2017 du KCE ?

Les propositions de sujets d’études pour le programme annuel 2017 du KCE ne sont plus acceptées au-delà du 7 septembre 2016 à minuit.

Si vous souhaitez être tenu au courant lorsque nous lancerons notre nouvel appel à sujets d'étude (pour le programme annuel 2018 et suivants), veuillez vous inscrire ici (cocher ‘Call for study subjects’) 

Exemple de formulaire

La procédure de sélection des sujets d’étude se réalise ensuite en plusieurs étapes.

1. VÉRIFICATION DES CRITÈRES D'ADMISSION

Pour être pris en considération, le sujet doit d’abord répondre aux critères suivants :

  • Le formulaire d’introduction est-il parvenu au KCE avant le 07 septembre 2016 à minuit ?
  • Le formulaire d’introduction est-il rempli de manière complète et compréhensible ? En particulier, permet-il d’évaluer le niveau de priorité du sujet proposé selon les critères définis ci-dessous ?
  • Le sujet proposé s’inscrit-il dans l’un des domaines d’activités du KCE suivants :
    - Good Clinical Practice (recommandations de bonne pratique)
    - Health Technology Assessment
    - Health Services Research
    Des questions de recherche nécessitant un financement d’études interventionnelles diagnostiques ou thérapeutiques (clinical trials) ne seront pas retenues – mais peuvent éventuellement entrer en ligne de compte pour le programme KCE Trials
  • La problématique n’a-t-elle pas déjà été abordée dans un rapport KCE ? Ne fait-elle pas déjà l’objet d’une étude en cours au sein du KCE ou dans une autre institution publique (CSS, ISP,…) ? Tous les rapports publiés du KCE ainsi qu’une liste des études planifiées ou en cours sont disponibles sur le site internet du KCE.

2. VÉRIFICATION DES CRITÈRES DE PRIORITÉ

Le KCE établira en septembre 2016 un classement par ordre de priorité des sujets proposés sur base des critères suivants:

  • Potentiel du sujet proposé en termes d’aide à la prise de décisions en matière de soins de santé  ;
  • Fréquence, sévérité et possibilités d’amélioration du problème de santé concerné par le sujet proposé ;
  • Faisabilité de l’étude.

Pour les détails sur les critères de priorité et la méthodologie de cette étape, voir ici.

Afin que le processus d'évaluation se déroule d’une manière aussi neutre que possible, toutes les propositions sont anonymisées.

3. SÉLECTION DES SUJETS

Première étape

  • Au mois d’octobre 2016, le classement par ordre de priorité sera soumis au conseil d’administration du KCE. Le conseil d’administration définira une pré-sélection (shortlist) des sujets entrant en ligne de compte pour le programme d’étude provisoire pour l’année 2017.
  • Les initiateurs de projets seront informés dans le courant du mois de novembre 2016 de l’inclusion ou non de leur proposition dans cette shortlist.

Pour les détails méthodologiques de l’établissement de la shortlist, voir ici.

Deuxième étape

  • Pour chaque sujet présélectionné, le KCE effectuera une première analyse qui évaluera de manière plus précise la faisabilité méthodologique, la disponibilité de données (le cas échéant) et la charge de travail nécessaire pour réaliser l’étude.
  • Seuls les sujets réalisables à l’intérieur des contraintes de temps, de budget et de ressources humaines seront proposés pour le programme d’études définitif.
  • Ces sujets seront soumis pour approbation au conseil d’administration de décembre 2016, qui définira le programme de travail 2017.
  • Les initiateurs seront informés dans le courant du mois de janvier 2017 de l’inclusion ou non de leur proposition dans le programme de travail 2017.

Pour les détails méthodologiques de cette étape, voir ici.

4. QUI RÉALISERA L'ÉTUDE ?

  • Soit les chercheurs du KCE.
  • Soit les chercheurs du KCE en collaboration avec une/des équipe(s) externe(s) sélectionnée(s) dans le cadre d'un marché public.

L’initiateur d’un sujet d’étude sera éventuellement invité à participer comme expert externe ; il aura également la possibilité de répondre aux marchés publics lancés par le KCE, le cas échéant.

publié le 01-06-2016